LA RÉVÉRENCE DANS LE RÉVEIL SPIRITUEL: UNE RUSE DE L’ENNEMI

LA RÉVÉRENCE DANS LE RÉVEIL SPIRITUEL: UNE RUSE DE L’ENNEMI.

Bien aimés dans le Seigneur Jésus-Christ, recevez toutes mes salutations depuis l’autel prophétique humanitaire des nations que le Seigneur a suscité dans ma vie.

À tous nos frères qui croupissent encore dans les géoles de l’obscurité religieuse, je donne un salut d’espoir. Car je crois que l’affranchissement est aussi leur portion.

La révérence est un geste traditionnel émanant de la société d’Ancien Régime, qui exprime la considération de la personne qui le fait envers la personne à qui il est adressé.

C’est une attitude honorable païenne qui a malheureusement gagné le milieu des « enfants de Dieu » je m’exprime entre les guillemets pour traduire l’infiltration que ce milieu connait au point où on ne sait plus qu’elle identité donner aux uns et aux autres . La révérence est un masque pour ceux qui sont sans titre authentique dans la maison de Dieu. C’est une ruse de l’ennemi pour habiller les serviteurs du sacrificateur Lévitique alors même que nous sommes dans l’ordre de Melchisédech. Ces adeptes de la révérence ont leurs actions décrites dans 1Samuel 2: 12-17.

Ce sont les manipulateurs chevronnés de la fourchette à trois dents pour se servir dans la parole, ils se servent, ils ne servent pas 1 Samuel 2: 13-14.

La révérence est un titre accordé à ceux là qui n’ont pas trouvé leurs titres généalogiques dans le sacerdoce et on doit les exclure du sacerdoce comme le dit Néhémie 7:63-65

[63]Et parmi les sacrificateurs: les fils de Hobaja, les fils d’Hakkots, les fils de Barzillaï, qui avait pris pour femme une des filles de Barzillaï, le Galaadite, et fut appelé de leur nom.

[64]Ils cherchèrent leurs titres généalogiques, mais ils ne les trouvèrent point. On les exclut du sacerdoce,

[65]et le gouverneur leur dit de ne pas manger des choses très saintes jusqu’à ce qu’un sacrificateur eût consulté l’urim et le thummim.

La Bible qui est le code directeur du Sacerdoce règlemente très bien la révérence ou le respect que l’on doit donner à Dieu et les choses saintes; Exode 3:5

Envers les personnes âgées ; Lévitique 19:32

Envers les hommes de Dieu; Exode 33:8

Envers les conducteurs spirituels; Phillipiens 2: 29

Et envers la parole de Dieu; Deutéronome 4:2

Nous ne voyons en aucun cas un  identifiant ajouté à ce qui doit être honoré.

Le Seigneur a fait une promesse, celle de rendre le nom de ceux qui le servent grand comme nous le voyons dans Genèse 12:2

[2]Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. Et 2 Samuel 7:9

[9]j’ai été avec toi partout où tu as marché, j’ai exterminé tous tes ennemis devant toi, et j’ai rendu ton nom grand comme le nom des grands qui sont sur la terre;

C’est le Seigneur lui même qui rend le nom de son serviteur grand, l’élévation ne vient ni de l’occident, ni de l’orient, mais de Dieu. Toutes mesures prises pour élever des personnes en contournant les mécanismes de Dieu est un voile qu’on pose pour détourner et voler une gloire qui n’est pas établie.

L’apôtre Paul que les implanteurs des dénominations religieuses croient imiter à tord, n’ayant pas compris son ministère qui n’était pas un ministère des synagogues, mais dirigé vers les âmes ou brebis, ne s’est jamais fait appeler RÉVÉREND APÔTRE PAUL. Il dit par contre qu’on imite Christ à travers lui qu’on a vu dans 1 Corinthiens 11:1

[1]Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ. Et Philippiens 3:17

[17]Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous. Le modèle de la foi est tronqué, puisque nous n’avons pas eu des RÉVÉREND Jésus-Christ ou des RÉVÉREND Moïse. Etc…Hébreux 2:17-18

[17]En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l’expiation des péchés du peuple;

[18]car, ayant été tenté lui-même dans ce qu’il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentés.

Jésus-Christ était frères des douze, confondu à eux non identifiable ni par le titre, ni par le vêtement. Au point où il fallut un baisé pour le livrer. Un Révérend ne peut sincèrement pas laver éfficacement les pieds de ses fidèles comme le dit la parole dans Jean 13:14-17

[14]Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres;

[15]car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait.

[16]En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n’est pas plus grand que son seigneur, ni l’apôtre plus grand que celui qui l’a envoyé.

[17]Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez.

S’il ne peut pas à cause de la falsification de la parole dont il est auteur et consommateur de la forfaiture, il peut au moins  » VERSER DE L’EAU SUR LES PIEDS DES PAUVRES BREBIS DU SEIGNEUR », jusqu’à ce que la délivrance arrive et que chacun fuit avec ses pieds de cette rébellion partagée à tous.

 On ne peut avoir de ministère hors de Jésus-Christ et du Saint Esprit, si ce n’est un ministère de rébellion.1 Corinthiens 12:12,18,27-28

[12]Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps, ainsi en est-il de Christ.

[18]Maintenant Dieu a placé chacun des membres dans le corps comme il a voulu.

[27]Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.

[28]Et Dieu a établi dans l’Église premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues.

Je n’ai pas vu un seul titre de RÉVÉRENCE jusqu’à présent . Dans Ephésiens 4:11-15

[11]Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs,

[12]pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ,

[13]jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ,

[14]afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction,

[15]mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ.

L’insistance est de mise ici que Christ ne connait que Cinq ministère . Qui est le maître des ministères de RÉVÉRENCE dans la maison de Dieu. Et Chris a établi ces cinq ministères dans un but clair et défini : Ephésiens 4:14

[14]afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction,

Tout le reste n’est que séduction religieuse, ruse, vent de doctrine, tromperie… Pour faire des adeptes des enfants flottants et sans assise spirituelle , préparés pour la boucherie.

La RÉVÉRENCE devient donc un indicateur de la fausse doctrine, du faux ministère pour perdre les âmes, une glorification du séducteurs religieux,  un aveu d’appartenance à l’ennemi. Si le réveil spirituel au Cameroun et en Afrique est revendiqué par les RÉVÉRENDS apôtre, prophète, docteur, pasteur et évangélistes, et autres titres de RÉVÉRENCE populaire connu, nous comprenons pourquoi ce malaise grandissant dans les milieux chrétiens. L’évangile stérile de séduction est en marche dans la RÉVÉRENCE.

Au temps de Christ, il y’avait au temple de Jérusalem toute cette RÉVÉRENCE. Jean Baptiste d’abord et ensuite Jésus-Christ y ont renoncé pour établir un ordre non Lévitique, hors des Synagogues : l’ordre de Melchisédech que suivent les enfants Dieu véritables. Les pharisiens,  les Saducéens et les publicains de ce temps ont traversé les âges pour s’établir au milieu de nous enfin d’établir à nouveau des ordres ecclésiastiques dans les Synagogues des temps modernes appelées DENOMINATION RELIGIEUSE ou  » ÉGLISE » par les plus courageux des déviants. L’ÉGLISE DU SEIGNEUR EST EN L’HOMME QUI EST LE TEMPLE DU SAINT ESPRIT. Apocalypse 21:22

[22]Je ne vis point de temple dans la ville; car le Seigneur Dieu tout puissant est son temple, ainsi que l’agneau.

Bien-aimé en Jésus-Christ, la nouvelle Jérusalem n’a pas de temple et donc, pas de collège de sacrificateurs Lévitiques, donc pas de RÉVÉRENCE pastorale et autre .

Retournons à Jésus Christ et abandonnons les œuvres et les honneurs de la chair dans l’évangile de Jésus-Christ.

Vous êtes bénis de la main de Christ si vous avez lu et compris ces choses.

Votre serviteur

Prophète Hermand GUENA.

Shalom !