L’OISEAU A PROIE

L’Oiseau à proie

Bien aimés dans le Seigneur Jésus-Christ, que la grâce de notre seigneur soit avec votre esprit. Paix et miséricorde sur tous ceux qui lisent ce témoignage et sur l’Israël de Dieu.

Je voudrais ici vous parler de l’oiseau à proie noir que le seigneur m’a présenté il y’a de cela près de trois ans déjà. J’ai essayé d’illustrer cela ci-dessus.  Mais je dois reconnaître que ce n’est pas facile à décrire.

En effet, je regardais et je voyais dans le ciel au crépuscule, Un très grand oiseau que je n’avais pas encore vu. Il était terrible, de couleur noir ténèbres aux grandes ailes déployées comme l’avion concorde ou un avion de chasse furtif. Son bec était comme celui d’un crocodile et je l’ai vu passer la frontière pour entrer dans le territoire. Je l’ai suivi et j’ai constaté qu’il avait semé de la désolation et un carnage dans le territoire. Il y’avait beaucoup de morts, et quand je regardais, j’ai vue des bœufs, des moutons des béliers et toutes sortes d’animaux pendus aux fenêtres des immeubles de la ville. J’étais très surpris car L’oiseau à proie n’avait pas tué les personnes normales, mais des hommes animaux qui habitaient les immeubles de la ville… Je suis sortie de la vision et j’ai demandé pourquoi au seigneur.

J’ai reçu que la nature humaine était de nouveau très corrompue.

Genèse 6:5

[5]L’Éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal.

L’homme revêtu de l’animal ne revenait pas à Christ, mais se plaisait dans cette nature méchante de corruption en corruption de l’espèce humaine.

Cet oiseau à proie terrible était un ange de Dieu pour la vengeance de l’Eternel. Cet oiseau à proie devait venir de l’orient pour frapper le territoire de deuil et de désolation car ainsi parle l’Eternel :

 Esaïe 46 :10-13

[10]J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, Et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli; Je dis: Mes arrêts subsisteront, Et j’exécuterai toute ma volonté.

[11]C’est moi qui appelle de l’orient un oiseau de proie, D’une terre lointaine un homme pour accomplir mes desseins, Je l’ai dit, et je le réaliserai; Je l’ai conçu, et je l’exécuterai.

[12]Écoutez-moi, gens endurcis de cœur, Ennemis de la droiture!

[13]Je fais approcher ma justice: elle n’est pas loin; Et mon salut: il ne tardera pas. Je mettrai le salut en Sion, Et ma gloire sur Israël.

C’est cette illustration du vent d’orient sous la forme d’un oiseau de proie terrible que j’ai reçu du seigneur.

J’exhortait hier encore mes biens aimés à abandonner la nature du totem pour suivre le second Adam qui n’étant pas revêtu de l’animal, a laissé que les brigands se partage sa tunique. Je prie que tu sois couvert de la tunique de Jésus-Christ et que tout attaque contre ta vie soit annulé dans le sang de l’agneau.

L’intervention et l’intercession des portiers, sacrificateurs aux portes des vents est la seule solution pour apaiser la colère du seigneur. Abraham était portier à la porte d’où sont passés les anges qui devaient détruire Sodome et Gomorrhe. Et il a intercéder pour que Dieu épargné la ville.

Revenons sur les sentiers droits et partageons la justice et l’amour du prochain.

Hermand GUENA.

Shalom !